Sofia, Icônes.JPG

La Bulgarie, des Balkans au Danube

12 jours, mi-octobre, en pension complète

Plus qu’un pays de l’Est de l’Europe, la Bulgarie est un pays du sud au cœur des Balkans. Dans ce berceau de la grande civilisation antique Thrace, des fouilles archéologiques mettent régulièrement à jour des trésors en argent ou or, intelligemment disséminés dans le pays. La Bulgarie est voisine de la Grèce et de la Turquie ce qui implique une hellénisation lente puis une cohabitation des religions des chrétiens d’Orient et des musulmans ottomans ; la Bulgarie est aussi terre d’accueil des juifs séfarades et des arméniens, tous excellents négociants.

Ce voyage se consacre à la montagne balkanique et aux Rhodopes jusqu’à la grande plaine danubienne, délaissant la côte de la Mer noire dédiée à un tourisme de masse.

 

Jour 1 : France - Sofia

Départ de Lyon tôt ou de Paris, arrivée à Sofia en début d’après-midi. Visite, à Sofia de la cathédrale Alexandre Nevski et, en fonction du temps disponible, d’une petite église, Ste Sophie ou St Georges, peut-être une mosquée ottomane. Nuit à Sofia en ville.

 

Jour 2 : Sofia - Vratsa

Près de Sofia, l’église de Boyana, concentré de peintures du 2ème empire bulgare médiéval, puis route au nord par la vallée encaissée de l’Iskar pour un pique-nique devant une grotte dominant la boucle de la belle rivière. Après le monastère en activité de Cherepich au bord de l’Iskar, Vratsa offre un musée d’histoire présentant le trésor thrace de Rogozen. Nuit à Vratsa au pied d’un relief karstique.

 

Jour 3 : Vratsa – Pleven - Roussé

Route dans la plaine du Danube par Pleven et le Panorama de la libération de la Bulgarie contre les turcs au XIX°. A Roussé, au bord du Danube qui fait frontière sur 470 km avec la Roumanie, le musée d’histoire offre le trésor thrace de Borovo, ainsi que l’occupation Romaine. Promenade dans la ville entre Mitteleuropa et Balkans, aux maisons Art nouveau jusqu’à la demeure d’Elias Canetti, prix Nobel de littérature (en cours de restauration en 2019). Dîner dans un restaurant traditionnel et nuit à Roussé avec vue sur le Danube.

 

Jour 4 : Roussé – Ivanovo, Tcherven - Arbanasi

A Roussé, visite de la maison Kaliopa devenue musée de la vie urbaine du XIX°. Dans le relief accidenté bordant le Danube, blotti dans le vallon d’Ivanovo, le monastère troglodyte peint à fresques. Tout près, promenade sur l’éperon de la ville médiévale des Assen à Tcherven. Aux portes de Veliko Tarnovo, au sommet d’une falaise, le monastère de la Transfiguration Preobrajenski est peint au XIX° par Zacharie Zograph, membre éminent de la Renaissance bulgare. Promenade au pied de l’impressionnante mais vide citadelle des Assen à Veliko Tarnovo sur la colline Tsarevets puis nuit à Arbanasi, joli village de bois, pierre, lauze.

Jour 5 : Arbanasi – Tryavna - Chipka

A Arbanasi, l’admirable église de la Nativité, camouflée et peinte puis la maison Konstantalev, bel exemple de la Renaissance bulgare. Route pour Tryavna et ses maisons-musées dédiées aux icônes et à la sculpture sur bois, qui se pratiquent encore dans le village préservé. Passage du col de Chipka à 1309 m, panorama, monument et église de la bataille russo-turque dans un style impérial russe. Nuit à Chipka en chambres d’hôtes dominant la vallée des roses.

 

Jour 6 : Chipka – Kazanlak - Chipka

La vallée des rois thraces doit son nom aux nombreux tumuli, mais c’est aussi la vallée des roses qui a donné aux turcs le goût de la fleur. A Chipka, visite d’un groupe de trois tombes du IV° avant notre ère. A Seutopolis (Kazanlak), le splendide tombeau thrace peint du III° avant notre ère (sa copie) et le musée d'histoire Iskra pour le trésor du roi Seuthès III. Puis le musée des roses et le musée du peintre-écrivain Tchoudomir, près de la mosquée de 1400 et du marché. Nuit à Chipka.

 

Jour 7 : Chipka – Stara Zagora – Plovdiv

Route pour Stara Zagora et ses deux musées démontrant l'ancienneté de la ville, le musée de la maison néolithique et le musée d'histoire régionale autour de la 2ème ville romaine en Thrace, Beroe, et sa chaussée. Enfin le musée de la continuité des religions avec, dans la mosquée, les fouilles d'un temple thrace et d'une basilique chrétienne. Puis route pour Plovdiv avec, au sud la forteresse des Assen, verrou de l’entrée dans les Rhodopes et le monastère en activité de Batchkovo. Nuit à Plovdiv.

 

Jour 8 : Plovdiv

Visite de Plovdiv. D’abord thrace, berceau d'Orphée, avec le musée archéologique et le trésor en or de Panagürishté ; de Philipopolis macédonienne et romaine avec l’amphithéâtre et le stade ; puis chrétienne avec la 1ère basilique et l'église saints Constantin et Hélène ; ottomane avec la mosquée Djumaya et les bains turcs. Occupant trois collines, Plovdiv, où Lamartine séjourna, offre aussi une église arménienne et une belle architecture Renaissance nationale avec les maisons Hindliyan et Nedkovitch ou la maison de la pharmacie. Au pied des ruelles animées du quartier Kapana, coule la Marytsa. Nuit à Plovdiv.

 

Jour 9 : Plovdiv – Starosel – Hisarya

Après la visite de Plovdiv, route pour les temples et tombes thraces du V° avant notre ère, dont une préservée sous son tumulus à Starosel. Par un village recevant un festival de peinture de rue, route pour Hisarya-Diocletianopolis, la ville romaine de 300 et ses murailles, thermes, tombe peinte et musée archéologique pour le trésor thrace de Lovetch. C’est aussi la 3ème ville d’eaux chaudes thermales de Bulgarie, exploitées depuis 7000 ans. Bains et nuit dans un hôtel thermal à Hisarya.

 

Jour 10 : Hisarya – Dorkovo – Dobarsko – Melnik

Route à travers les Rhodopes jusqu’à la frontière grecque en visitant l’inattendu musée du Pliocène à Dorkovo, la minuscule église camouflée et peinte de Teodor Tyron à Dobarsko. Enfin, le monastère en bois de Rojen, en activité, dans un cirque karstique. Nuit dans le charmant village blanc de Melnik.

Jour 11  : Melnik – Rila – Blagoevgrad

Dans le village blanc de Melnik, visite de la maison-musée Kordopoulos et probable dégustation de vin. Pique-nique et promenade dans le relief karstique vers l’immense monastère de Rila, au fond de sa vallée où tous les arts et artistes ont embelli au XIX° cet équivalent bulgare du mont Athos, qui n’a jamais été fermé, pas même par les Ottomans. Nuit à Blagoevgrad dans un hôtel thermal.

Jour 12  : Blagoevgrad – Sofia - France

Route pour le musée d’histoire nationale, au sud de de Sofia pour confirmer l’ancienneté de ce peuple autochtone (8000 ans avant notre ère avec le premier travail de l’or au monde), thrace (2000 ans avant notre ère), romanisé puis bulgarisé et russifié. Route pour l’aéroport de Sofia pour l’avion de fin d’après-midi pour la France.

Ce prix comprend 

pour 7 voyageurs :

- Les vols internationaux, ainsi que les transports divers et variés mentionnés dans le programme
- Un minibus privé avec Jacques Sanchez pour chauffeur

- Les entrées sur les sites, excursions et activités mentionnées dans le programme
- Geneviève et Jacques Sanchez, slavophone, comme guides culturels
- L'hébergement sur la base d'une chambre double/ twin à partager

- La pension complète sans les boissons. Nous privilégions les restaurants locaux et non ceux réservés aux touristes

 

Il ne comprend pas :
- L’acheminement vers et depuis votre aéroport de départ
- Les boissons
- L’assurance annulation (vous pouvez en bénéficier en payant le voyage avec une carte bancaire qui la comprend)

- La chambre individuelle à 250 €
- Les pourboires

Le_19_à_Saaremaa_(3).jpg
Jacques mer.jpg
Rila

Rila

Renaissance bulgare

Renaissance bulgare

Tryavna

Tryavna

Icônes sur bois

Icônes sur bois

Or Thrace

Or Thrace

Eglise de Dobarsko

Eglise de Dobarsko