l'abbaye de Maullbronn.jpg

L’Allemagne du sud, médiévale et romantique

13 jours, du 23 août au 4 septembre, en demi-pension

Jour 1 : France - Strasbourg

Voyage en train jusqu’à Strasbourg, capitale de l’Alsace à la culture fortement germanique. Visite de la cathédrale gothique, aux vitraux germanisants et son musée de l’œuvre Notre Dame. Promenade du soir dans la Petite France. Dîner et nuit à Strasbourg.

 

Jour 2 : Strasbourg - Allemagne : Maulbronn - Tübingen

Par les sites de la synagogue de la Paix à Strasbourg et le Parlement européen, route traversant la Forêt noire dans le Bade-Wurtemberg. Visite du monastère cistercien de Maulbronn, de 1147, impressionnant par ses bâtiments abbatiaux complets. Puis, dans le Jura souabe, le château perché de Hohenzollern, aussi impressionnant que la dynastie qui le fit ériger du XI° au XVIII°. Nuit près de Tübingen.

 

Jour 3 : Tübingen - Ulm - Augsbourg

Visite de la ville universitaire de Tübingen, fondée sur le Neckar fin XV°, fréquentée par Melanchthon, Hegel et Hölderlin. Visite de la maison-tour du poète et de l’église saint Georges au retable de la Passion d’un élève de Dürer. Courte route pour Ulm, au bord du Danube, touchée par les bombardements de 1944 sauf le quartier des Pêcheurs et la cathédrale gothique Münster, la plus haute d’Europe. Route, dîner et nuit à Augsbourg.

 

Jour 4 : Augsbourg

Augsbourg, en Bavière, fut la plus influente ville commerçante germanique, sur le Lech, affluent du Danube. Acquise au style Renaissance grâce à l’architecte Elias Holl, bâtisseur du Rathaus de 1615, la cité attire Hans Holbein l’ancien qui orne des autels dans la cathédrale Hoher Dom, sous les plus anciens vitraux romans germaniques. Visite de l’Erlebnismuseum qui montre l’alliance entre les négociants internationaux Fugger et Weser. Jacob Fugger y fonde la première cité sociale d’Europe, le Fuggerei, et introduit le nouveau style Renaissance dans sa chapelle funéraire en l’église Ste Anne. C’est aussi la ville des accords entre Luther et les puissances catholiques. Enfin, au XVIII°, Augsbourg est renommée pour son orfèvrerie en argent conservée au Maximilianmuseum. Dîner et nuit à Augsbourg.

 

Jour 5 : la route romantique de la Haute Bavière

En descendant vers les Alpes, Landsberg am Lech s’est enrichi de la taxe perçue sur la route du sel. Promenade de l’hôtel de ville jusqu’à la Bayertor du XV°, la plus grande fortification gothique bavaroise. Par le village de montagne de Wies, l’église blanche de pèlerinage de 1745, Wieskirche, offre un baroque bavarois à la campagne. Füssen, au pied des Alpes, passe des princes évêques d’Augsbourg à la Bavière en 1802. Promenade dans la vieille ville depuis la Reichenstrasse, des Riches. Au monastère bénédictin saint Magnus, la Totendanz, danse macabre, est peinte par Jakob Hiebeler en 1602. Dîner et nuit à Füssen.

 

Jour 6 : Schwangau - Munich

Courte route pour Schwangau qui recèle deux châteaux néo-gothiques mais au confort moderne, Hohenschwangau, par le roi Maximilien II et Neuschwanstein (1869) du roi Louis II de Bavière, passionné de Wagner et de légendes, dont Lohengrin. Visite du musée des rois de Bavière au pied des deux châteaux. Route, dîner et nuit à Munich.

 

Jour 7 : Munich

Munich, capitale de la Bavière d’un million et demi d’habitants, sera visitée en métro. Königsplatz est l’entrée des musées de Munich, bâtis par le roi Louis Ier de Bavière pour former son Athènes de l’Isar. Visite de l’Alte Pinakotkek pour une traversée de l’art du XIII° au XVII° siècles. Puis promenade dans la Residenz des Wittelsbach de 1358-1570 avec le Schatzkammer, trésor. Dans la vieille ville, la Frauenkirche, cathédrale bâtie en 1468-1525 et, sur la Marienplatz, le marché aux victuailles. Dîner et nuit à Munich.

 

Jour 8 : Munich

Visite de la Neue Pinakothek pour l’art des XVIII°-XIX° siècles. Dans la vieille ville, l’église saint Michel des Jésuites, chef-d’œuvre Renaissance de la Contre-Réforme et le Jüdisches Museum à côté de la nouvelle synagogue, évoquant les 10 000 juifs munichois qui ne seront plus que 84 en 1945. Enfin, promenade dans le Nymphenburg, résidence d’été des princes électeurs puis des rois de Bavière aux XVII°-XVIII° siècles. Dîner au Biergarten et nuit à Munich.

 

Jour 9 : Munich - Wettenburg - Ratisbonne

Visites des derniers musées munichois, la Glyptothek rassemblant 1000 ans de sculpture grecque et romaine et du Lenbachhaus avec le mouvement Der Blaue Reiter, le Cavalier bleu. En quittant Munich par l’Olympique Stadium de 1972 puis l’Allianz Arena de 2006, route avec pique-nique pour l’abbaye de Weltenburg avec la plus vieille brasserie d’abbaye d’Europe, de 1050. Route et nuit à Ratisbonne.

 

Jour 10 : Ratisbonne - Nüremberg

Promenade dans Ratisbonne sur le Danube, intacte et médiévale. Par le Dom sankt Peter et la maison de Goliath, visite du vieil hôtel de ville-Altes Rathaus de 1250 où se tenaient les Diètes, assemblées princières, jusqu’au site du château Thurn und Taxis dans l’ancienne abbaye saint Emmeram changée en résidence. Route pour Nüremberg pour la Maison de Dürer. Dîner et promenade nocturne dans le vieux quartier et nuit à Nüremberg.

 

Jour 11 : Nüremberg - Rothenburg

A Nüremberg, l’église saint Laurent conserve le Salut de l’ange de Veit Stoss et le tabernacle d’Adam Kraft, deux sculpteurs majeurs du gothique tardif. Puis visite sélective de l’immense Germanisches National museum de Nüremberg, le plus grand d’Allemagne, pour les contemporains d’Albrecht Dürer ; et aussi deux maîtres sculpteurs, Tilman Riemenschneider et Veit Stoss, vers 1500. Route pour Rothenburg ob der Trauber, la mieux conservée des petites cités médiévales encloses. L’église saint Jacques garde le retable du Saint Sang de Tilman Riemenschneider. Visite du musée médiéval du crime, un parcours didactique passionnant. Dîner et nuit à Rothenburg.

 

Jour 12 : Heidelberg

Route pour Heidelberg, dans le Bade-Wurtemberg, sur le Neckar, avec visite de la plus célèbre université germanique, fondée en 1386. Visite du rectorat où Martin Luther soutint sa doctrine en 1518, puis de l’immense château résidence des électeurs du Palatinat du Rhin, édifié entre le XIII° et la Renaissance, aux ruines rouges dominant le jardin Maniériste. Promenade sur le chemin des Philosophes, dîner et nuit à Heidelberg.

 

Jour 13 : Spire - Strasbourg

Route pour Spire, ancienne ville impériale carolingienne et ottonienne. Visite du Kaiserdom, l’une des plus grandes cathédrales d’Europe, abritant des sarcophages d’empereurs ottoniens et rois allemands. Pique-nique et retour pour la France.

Ce prix comprend

pour  7 voyageurs :

- Les trains pour Strasbourg, ainsi que les transports divers et variés mentionnés dans le programme

- Un minibus privé avec Jacques Sanchez pour chauffeur

- Les entrées sur les sites, excursions et activités mentionnées dans le programme
- Geneviève et Jacques Sanchez comme guides culturels
.
- L'hébergement en hôtels sur la base d'une chambre double/ twin à partager.

- La demi-pension sans les boissons. Nous privilégions les restaurants locaux et non ceux réservés aux touristes

 

Ce prix ne comprend pas :
- L’acheminement vers et depuis votre gare de départ
- Les repas hors demi-pension et les boissons
- L’assurance annulation (vous pouvez en bénéficier en payant le voyage avec une carte bancaire qui la comprend)

- La chambre individuelle à 500 €
- Les pourboires

Le_19_à_Saaremaa_(3).jpg
Jacques mer.jpg
Tübingen sur Neckar

Tübingen sur Neckar

l'université d'Heidelberg

l'université d'Heidelberg

Neueschwanstein

Neueschwanstein

Rothenburg

Rothenburg

Autoportrait de Dürer à Munich

Autoportrait de Dürer à Munich

la Fuggerei d'Augsburg

la Fuggerei d'Augsburg